“He doesn’t speak any French, and I speak no English… but through music, we understand.” Sekou Kouyate

Premier album sorti le 19 novembre 2012 distribué en France par Muzicast.

Références Live 2012 : Sunrise Festival, Beach Break Live, Womad, Shambala...

Dans la ville portuaire de Marseille, qui accueille bon nombre d’âmes nomades, Joe Driscoll a rencontré pour la première fois Sekou Kouyate. Les deux hommes devaient faire une collaboration au festival Les Nuits Métis, et bien qu’ils ne partagent aucune langue parlée, ils n’eurent aucun mal à communiquer à travers leur musique.

Au bout de quelques semaines d’improvisation et de jam, ils ont forgé un lien musical et spirituel. L’album qui en résulte est une folle fusion d’afrobeat, hip-hop, folk et reggae qui défie toute catégorisation ou description.

« J’ai eu le sentiment d’un véritable partenariat entre Joe et Sekou, ce qui est magnifique. J’ai regardé jusqu’au bout et j’ai également vraiment aimé la chanson, un mix très accrocheur avec une énergie positive »

Paula Henderson, programmatrice artistique du WOMAD, à propos de Wonamati : « Le rap rencontre la kora, avec un résultat phénoménal… il y a sans doute un avenir radieux comme pour cette réunion fraternelle » Nige Tansell (Womad)

Voir le site de l’artiste : joeandsekou.com