Rejetons parfaits des piliers actuels américains (Ty Segall, Thee Oh Sees et Wavves) JOHNNY MAFIA joue une musique née au temps des Ramones, qu’ils enrichissent de leurs influences, entre respect des fondamentaux et table rase.

Une musique sous haute tension en forme de décharge électrique, avec une voix inspirée dans les mélodies, des titres hurlés avec conviction, entremêlés de riffs de guitares plombés et de mini solos psyché.

JOHNNY MAFIA c’est une spontanéité́ alliée à un sens mélodique imparable, qui ne peuvent qu’inviter à l’assaut du grand large en à peu près deux secondes et demie.

Après les Inouïs du Printemps de Bourges en 2014, l’Opération Iceberg en 2016 (Les Eurockéennes de Belfort), le Lauréat du FAIR en 2017, JOHNNY MAFIA construit sa réputation en live, ayant déjà ouvert sur scène pour The Jim Jones Revue, Parquet Courts, Boss Hog, JC Satan, Von Pariahs ou Kyle Gass Band.

Lors du « Sens la Capitale du Monde Tour » en 2017, JOHNNY MAFIA rencontre le producteur américain Jim Diamond (The White Stripes, The Dirtbombs…) après un concert mémorable au Festival This Is Not A Love Song à Nîmes en juin 2017.

Le groupe entre en studio fin 2017 à Montpellier avec Jim Diamond pour enregistrer leur 2ème album « Princes de l’amour » qui sortira sur le label anglais Dirty Water Records en novembre 2018.

Visages grimaçants, langues tirées, yeux convulsés, féroces, fous furieux, talentueux, JOHNNY MAFIA transmet l’envie de se lancer dans moult pogos, de quoi foncer les voir en live !