Nouvel album : "Oh, Willie, Please..." Sortie le 13 mai 2013 (Alter K / IDOL)

... a brand new album of very old songs

Les histoires de fantômes, de morts violentes, de disparitions mystérieuses font parties intégrantes du folklore américain. Les « murders ballads » sont sans conteste l’équivalent musical d’Edgar Allan Poe. Malgré le bon sens collectif, le mal reste source de fascination et d’inspiration.

Dès son premier album en 2007, Vandaveer n’a pas dérogé à la règle et s’est inscrit comme digne héritier de cette mythologie américaine, comme en témoignent les paroles de la chanson Marianne : « Oh Marianne, who cut you down to size ? / Who slashed your throat, plucked out your pretty eyes ? »

« Oh, Willie, Please... » constitue une pièce à part dans la carrière du songwriter de Washington DC, car pour la première fois Mark Charles Heindinger s’est attaché à la relecture de chansons traditionnelles pour leur insuffler ce parfum qui lui est propre.

« Oh, Willie, Please... » est d’ailleurs l’histoire d’une collaboration entre musiciens. Toujours épaulé par Rose Guerin, Mark Charles Heindinger a convoqué les talents de J. Tom Hnatow (These United States, The Mynabirds) et de Phillips Saylor (Stripmall Ballads, The Shiftless Rounders) pour rejouer leurs chansons préferées et faire prendre vie à un album qui s’apparentait au départ à une récréation après une tournée à guichets fermés avec They Might Be Giants. Au programme : pedal steel, banjos, pianos, harmonies vocales... mais surtout un immense respect et une dévotion totale pour le folklore américain.

Enregistré dans une vieille ferme à Lexington dans le Kentucky, « Oh, Willie, Please... » est une collection de ré-interprétations de chansons appartenant au domaine public et ancrées dans l’imaginaire collectif des américains.

Loin de l’exercice consensuel de la reprise, « Oh, Willie, Please... » est le prolongement de l’oeuvre de Vandaveer : un vibrant hommage à l’univers qui l’a vu naître, mais également la transcendance d’une mythologie qui ne cesse de se déployer et de nous hanter même en ces temps modernes. Produit par le compagnon de route de longue date Duane Lundy qui a su capter en une seule prise la magie d’un groupe au diapason, cet album est un gage de sincérité et la preuve que Vandaveer s’inscrit dans la lignée des grands story-tellers contemporains.

En tournée en France en octobre et novembre 2013 !