Une nuit de 1997, Erwan laisse un message sur le répondeur à bandes de Kebous : « Mec, j’ai une idée ». Il fredonne : « Au café des jours heureux... » sans savoir que cette chanson sera le détonateur de l’ascension du groupe avec à ce jour plus de 50 000 exemplaires vendus (disque d’or), et l’accès aux grands festivals français et européens.

En 1999, ils rencontrent les Ogres de Barback, avec qui ils achèteront le chapiteau Latcho Drom et partiront dans toute l’Europe. Ils électriseront plus tard le public avec la tournée « Un Air deux Familles », jouée chaque soir à guichet fermé, pour beaucoup devenue mythique (2001).

Machine à mouvement perpétuel, qui n’a eu de cesse de croiser avec d’autres la pulsion rock alternative des débuts, la plume trempée dans l’encrier de la chanson réaliste/engagée, Les Hurlements d’Léo fêtent aujourd’hui 25 ans de musique et de voyages, 18 albums au compteur, plus de 2000 scènes foulées en France et dans une trentaine de pays.

Autour de la sortie de « Radio Léo » qui retrace leur parcours avec quelques titres cultes réarrangés pour l’occasion et de nombreux morceaux live inédits, Les Hurlements d’Léo repartent sur la route en 2022 avec au cœur la joie de retrouver leur public et, ensemble, porter un toast au monde d’après. Celui où l’on s’étreint, celui où l’on se casse la voix à gueuler qu’on y croit !